31 janvier 2007

Glané dans les médias

Dans Libé du 30 janvier

 

"Vies à vendre sur eBay
Un Australien a cédé la sienne pour 4 500 euros. Un Irlandais se lance.
"
Comme je peux pas copier-coller l'article, quelques citations pour raconter l'histoire:

"[...] Nicael Holt, bel étudiant en philosophie australien de 24 ans (photo à l'appui, torse nu et jean), originaire de la ville côtière de Wollongong, a mis aux enchères son existence : son nom, son numéro de téléphone, ses biens matériels (ses vêtements, son lit, sa planche de surf...), ses amis (15 proches et environ 170 autres), ses conquêtes potentielles (8 en cours de flirt).
Démarrées à 5 dollars, [...] L'affaire a été emportée le 22 janvier à 7 500 dollars australiens (près de 4 480 euros). L'heureux propriétaire des possessions de Nicael Holt, sauf de son identité légale (passeport, permis de conduire et droits d'héritage), est un certain «ridderstrade». On n'en sait pas plus.
Le «nouveau Nicael Holt» aura en tout cas le privilège de passer Noël avec «ses» parents et d'être présenté aux amis de son alter ego et à ses quelques potentielles aventures féminines.  [...]
L'idée de vendre sa vie est venue d'une blague entre amis. Nicael Holt la présente désormais comme une expérimentation sociale dans un monde où tout se vend et tout s'achète. Son objectif serait de réaliser un documentaire montrant le processus de transformation de son successeur.
Mais, petite question métaphysique, a-t-il vraiment vendu sa vie, puisqu'il la possède toujours après transaction ? «Avec eBay, tout le monde peut proposer n'importe quel produit ou concept à la vente. La seule limite étant le respect de la légalité et l'imagination des vendeurs», explique Jean-Michel Plisson,[...]
© Libération

Par Frédérique ROUSSEL

Dans un autre registre la quatrième de couverture du Parisien publiait à titre de pub les paroles du single de Sardou "Allons danser" allusion au "allons danser la carmagnole" qui a plutôt le goût de "Maréchal nous voila"
Parlons d'abord d'égalité
Égalité des chances, égalité des droits.
Pas celle qui plombe à la naissance
Parc'que celle-là c'est chacun pour soi.

Parlons aussi fraternité
D'où que tu viennes, bienvenue chez moi.
En sachant qu'il faut respecter
Ceux qui sont venus longtemps avant toi.


Et puis allons danser
Pour oublier tout ça
Allons danser.
Personne n'y croit.
Allons danser
Même sur n'importe quoi
Mais allons danser.
Et ça ira.

Dire aux hommes qui se sont échoués
Qu'on peut refaire sa vie plusieurs fois
Sans un mot tout recommencer
Se prendre en charge, et pas charger l'État.

Dire aux enfants qu'on va changer
L'éducation qu'ils ont, par celle qu'ils n'ont pas.

Ajouter qu'il faut travailler
Riche et célèbre,
c'est comme un chèque en bois.

(refrain)

Parlons enfin des droits acquis
Alors que tout, tout passe ici bas.
Il faudra bien qu'on en oublie
Sous peine de n'plus jamais avoir de droits.


Admettons enfin vous et moi
Que nous sommes tous des hypocrites.
La vérité ne nous plait pas
Alors on a le pays qu'on mérite.

(refrain)

Posté par zinezine à 17:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Glané dans les médias

Nouveau commentaire